Go to the top

Cheat Code

film_reel

Ce machinima a été réalisé dans le cadre d’un exercice de groupe à Supinfogame. Nous avons débuté par une semaine intensive au cours de laquelle nous avons produit une animatique, un storyboard et divers autres outils de pré-production. Nous avons ensuite réalisé le machinima dans le moteur Source à l’aide du logiciel Source Filmmaker en utilisant les assets du jeu Team Fortress 2.

Pont

Note d'intention

Gif-rainingNous inscrivons notre machinima dans la mouvance du cinéma asiatique des années 90 et 2000, porté par des réalisateurs tels que Wong Kar-Waï et Hirozaku Koreeda. La force de ce cinéma réside dans la suggestion: le non-dit et le hors-champ priment, le spectateur joue un rôle actif dans la construction de son expérience. C’est pourquoi le rythme est posé, les plans longs et contemplatifs, voire même ralentis. Le langage cinématographique employé pioche parfois dans les techniques de découpage du manga et du théâtre No. Le jeu d’acteur est tour à tour inexpressif, sobre (visage) et théâtral (comportement). L’esthétique des années 90 et début 2000 présente une photographie grainée proche de l’art vidéo et le montage est visible (loin d’Hollywood) : mauvais raccords, effets de flous, zooms… Nous abordons dans notre scénario les thèmes de la vengeance, de l’honneur et de l’élégance propres à ce cinéma.

Pour répondre à nos intentions, nous basons notre machinima sur le jeu Team Fortress 2, dont l’une des mécaniques principales est la vengeance. Dans ses vidéos promotionnelles, le jeu amène des tentatives de scénarisation qui n’apparaissent pas dans le jeu initial. Nous nous proposons de pousser plus loin cette expérience joueur/spectateur en nous inspirant notamment du pitch de Meet the Spy, l’une de ces vidéos.

Nous utilisons le moteur Source. Nous le secondons par le logiciel Source Filmmaker et employons la technique de la motion capture, permise par la Kinect. Cette technologie nous permet d’obtenir une animation réaliste et des rendus cinématographiques.

Ce jeu et cette technologie nous permettent de travailler les détails et indices visuels ou sonores à la base de la suggestion. Ce sont eux qui incitent le joueur/spectateur à se plonger dans l’intimité des personnages pour comprendre lui-même ce qui n’est que suggéré.

Filmographie de référence
  • Chungking Express, Wong Kar-Waï, 1994
  • In the mood for love, Wong Kar-Waï, 2000
  • La ballade de l’impossible, Tran Anh Hung, 2010
  • A bittersweet life, Kim Jee-Woon, 2005
  • Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures), Apichatpong Weerasethakul, 2010
  • Nobody knows, Hirokazu Koreeda, 2003

Synopsis complet

Une femme mariée prend le thé avec une amie, maîtresse de son époux. Elle l’empoisonne avec le thé. La femme délaisse le corps sur le canapé et range autour d’elle sans se préoccuper de son invitée, nettoyant les traces d’un forfait motivé par la vengeance. Le mari rentre du travail. Sa femme l’étreint, il meurt dans ses bras poignardé.

Storyboard (extrait)

Animatique de pré-production